Bonne fête à mon père

Un père, on en a tous un.
Du moins, on en a tous déjà eu un. Qu’il soit sur cette Terre actuellement ou au ciel, il y a un homme qui t’as prit dans ses bras quelques minutes après que tu sois sorti de ta mère.
Tu étais plein de sang et pas très beau, parce qu’un bébé naissant ce n’est jamais beau, mais il te regardait probablement comme si tu étais la plus belle chose que ses yeux avaient vu durant toute sa vie. Il prenait le soin de te tenir très délicatement, malgré ton petit poids et ton petit corps, même s’il n’était pas certain de te prendre vraiment de la bonne manière pour être certain qu’il n’abîme pas la petite créature que tu étais. C’est ça, un papa. Un grand homme devenu grand, pour à son tour, prendre soin de ce qu’il mettra au monde et de faire le serment de toujours protéger ses petits. Un papa, c’est souvent le pilier d’une famille. C’est un peu celui qui s’assure que nous sommes encore soudés par les liens du sang, que tout le monde va bien, qu’on a tout ce qu’il nous faut comme besoins fondamentaux pour s’assurer d’une bonne croissance et d’une bonne carrière.
Je sais, ce n’est pas le cas de tout le monde. Je trouve ça triste que certains d’entre eux, ces pères, ou plutôt ces producteurs de bébés pour certain, n’ont pas su assumer ce rôle de pilier de famille. Ce rôle est loin d’être facile car, si c’est vraiment le père qui veille sur sa famille et son bon fonctionnement, vers qui il se tournera quand ça ira moins bien? Parce qu’un papa, c’est la ressource pour bien des cas.
La description que j’ai faite est clairement la description d’emploi du profil du père idéal. Je n’ai pas envie de déraper sur toutes les sortes de pères que je connais dans mon entourage car ça pourrait être méchant, mais je vais me contenter de vous parler du miens en cette journée de la fête des pères. Car heureusement, j’ai eu la chance d’en avoir un à mes côtés depuis  26 ans et il l’est encore, pour bien longtemps j’espère.
Bonne fête des pères, daddy. Comme je t’appel toujours, daddy, parce que je peux facilement me décrire comme une pure daddy’s girl.
Parce que je suis une petite fille à papa depuis novembre 1989 et que je le resterai toujours, même sur mon lit de mort.
Mon père a été mon premier héro. Il est d’ailleurs encore en tête de liste et je ne crois pas que je connaisse un homme assez grand et assez fort pour lui faire perdre sa première place. Papa a toujours été là pour sa femme et ses 3 enfants. Il s’est toujours assuré que ça sentait le bonheur dans la maison de la famille Bois. Il a veillé à ce que l’on grandisse bien – même si moi j’ai pas eu la chance de grandir beaucoup haha – que l’on soit en santé, qu’on soit intelligent et débrouillard, que l’on s’amuse dans nos sports tous différents que l’on pratiquait mais surtout, qu’on puisse devenir des personnes heureuses d’être qui l’ont est et surtout, de rester soi-même malgré les échecs et les réussites.
Il a contribué fortement également à notre carrière distincte. L’école chez les Bois, c’est important et on le savait. Je crois qu’aujourd’hui, avec entre autre mon petit frère fraîchement gradué de l’université la semaine dernière, il peut être fier de nous pour nos réussites mais surtout, fier de lui de nous avoir donné la chance d’aller aux études supérieurs sans que l’on mange des raviolis en canne ou des toasts toute la semaine.
Je n’ai pas besoin de cette journée dédiée aux popa pour dire que le mien, c’est le plus cool. Vous comprenez que NOTRE père est toujours le meilleur et le plus fort hein? Oui, effectivement. Mon père me fait rire, il blague toujours. Mon père me fait comprendre aussi qu’il faut toujours rester soi-même dans la vie et surtout être honnête. Avec le mien, mon père, il n’y a pas de menteries ou de doubles faces. Si tu as à savoir quelque chose, tu vas le savoir. Devinez dont de qui je retiens? Nous sommes identiques. Tout le monde le dit. Quand quelque chose ne fait pas notre affaire, on le dit, directement à la personne. Peut-être que ça risque de sortir un peu croche ou peut-être même trop intense pour certains, mais une chose est sûr, et c’est le fait que nos paroles, elles iront à toi, directement avant de faire le tour de tous les autres. En fait, ces propos n’iront même pas aux oreilles des autres. Nous sommes francs et direct et je suis tellement fière d’assumer ces qualités grâce à mon père.
En terminant, je crois que vous le savez maintenant, mais mon père a joué un rôle très important dans mon cheminement de vie et dans la personne que je suis aujourd’hui. Je l’aime énormément et je veux qu’il puisse encore changer mes pneus, faire mon changement d’huile, magasiner des bagnoles à ma place encore très longtemps. Car un papa, ça sait tout faire.
Oui papa, maintenant j’ai un homme que j’aime beaucoup dans ma vie. Mais ne t’en fais pas, tu resteras toujours mon premier amour, comme le père de chaque fille l’est, et tu auras toujours la plus grosse place dans mon petit coeur de daddy’s girl.
Merci papa, d’avoir été là, toute ma vie. Je suis fière de dire que mon père l’est encore et que notre relation se porte à merveille. Car tu sais papa, il y a beaucoup d’hommes qui sont père car ils ont donné naissance à de petits êtres sensibles, mais très peu d’entre eux ont prit la responsabilité aussi énorme qu’elle est et ce rôle qui devient un emploi à vie d’être un vrai papa.
Au fond, ce que j’ai appris avec le temps c’est que tout le monde sait comment on fait des bébés. Mais très peu savent comment s’en occuper et les aimer.
Et ce, malgré le fait que cette naissance était désirée, ou pas.
Bonne fête des pères papa, je t’aime énormément.
Ta pitoune (petit surnom de jeunesse),

Suzie xox

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s