Sondage pour les 3 ans du blogue!

Prenez un petit deux minutes de votre temps pour répondre à notre sondage de satisfaction!

La Petite Simpliste soufflera déjà sa 3e bougie le 1er mai prochain et nous souhaitons recueillir des données et des stats pour nous situer dans notre travail! Il est hyper important pour nous de recevoir le «feedback» de nos merveilleux abonnés puisque le blogue, c’est aussi le vôtre! Et bien sûr, notre but premier est de vous satisfaire! 🙂

Voici le lien pour participer au sondage ; https://fr.surveymonkey.com/r/BVDFQCM

Un énorme merci de collaborer avec nous! C’est très apprécié!

la Petite Simpliste (3)

Publicités

Tu as 25 ans aujourd’hui…

Par Suzie
lps78

 

1516920_1437822089769597_1119123315_n

Il y a exactement 25 ans aujourd’hui, soit le 5 avril 1993, arrivait dans ma vie celui qui prendrait enfin mon rôle du «bébé de la famille». Du haut de mes 3 ans et demi, je t’attendais et j’étais prête à te passer le flambeau pour combler ce rôle.

Ce rôle qui, sans même le savoir, tu allais garder toute ta vie. Le «p’tit dernier», le «bébé de la famille»…

Mon «p’tit frère».

Ton arrivée m’était hâtive probablement parce que j’avais hâte d’être considérée comme une grande fille. Bien que, finalement, on dirait bien que je ne suis jamais devenue vraiment grande, je savais qu’Annie, l’ainée de la famille, t’utiliserait peut-être à ton tour en guise de «catin». Pour ma part, je t’ai peut-être utilisé en guise de souffre-douleur durant tes 10 premières années de ta vie. Tu savais bien que je t’aimais très fort quand même hein? Que malgré les fausses menaces que je te faisais juste pour voir la peur s’afficher dans tes yeux, je ne t’aurais jamais fait de mal. Tu le savais, hein?

Et puis est venue l’époque durant laquelle tu es devenu un adolescent. On s’entendait bien environ 1 journée sur 2. Mais malgré mon attitude pas mal rock’n’roll  qui prenait le contrôle de la maison, j’espère que tu savais que j’appréciais ta compagnie quand même. Et ce, même quand tu allais te cacher dans ta chambre parce que t’aimais pas ça quand je me chicanais avec maman et papa.

Pi des fois, toi aussi ça t’arrivait de te fâcher. T’étais pas full crédible, mais bon, l’effort était là pour nous démontrer ton mécontentement de la situation. Je m’en souviens encore comme si c’était hier, tu ouvrais la porte et tu criais : ARRÊTEZ! Et tu la fermais aussitôt.

T’étais plutôt mignonceau.

Malgré notre petite différence d’âge et parfois d’intérêt durant cette période, les saisons ont fini par passer et nous avons gagné beaucoup en maturité.

Tu as un jour eu 18 ans. T’étais mon chauffeur désigné pour le bar. C’était parfait, je t’en remercie encore d’ailleurs! Petit frère s’occupe de sa grande soeur. L’âge n’avait plus d’importance soudainement, seuls nos liens prenaient le dessus pour prendre soin l’un de l’autre. Et ce, malgré tout. Car la famille et l’amour qui nous unit, c’est la valeur primordiale chez nous.

10296764_1403189756627649_1684091077_n

Durant ses années, nous avons appris à se connaître en tant qu’adultes. Étonnement, on avait de plus en plus les mêmes activités (les miennes incluaient l’alcool, pas toi, haha!) et nous avons faits toutes sortes de choses extraordinaires ensemble. On est sorti en masse, on a voyagé ensemble, on a été aux meilleurs shows ensemble, on a fait le meilleur roadtrip de notre vie ensemble, on a rit en mautadit aussi. On a partagé ce qu’on avait mit de côté durant les quelques dernières années.

10507919_775932759124510_906896735_n.jpg

Dans les situations difficiles, tu as toujours été là. J’espère que tu te dis la même chose venant de ma part. Sinon, je t’assure que j’aurais toujours été là pour toi, peu importe l’heure, la raison, pour célébrer ou pleurer avec toi, pour aller me battre s’il fallait. Encore aujourd’hui, ces principes demeurent les mêmes et je veux que tu le saches.

Tu m’as souvent aidé toi aussi. N’est-ce pas un peu la honte pour une grande soeur de demander l’aide de son petit frère? Certains diront oui, nous on dira non. Car on peut se fier sur l’un et l’autre et ça, nous le savons.

On a vécu des moments plus difficiles aussi ensemble, mais nous avons toujours trouvé le courage ensemble pour surmonter ces moments qui nous donnaient moins le goût de sourire.

Et on a même nos petits secrets gardés ensemble. Qu’on ne révélera jamais, hein? Surtout pas à Monsieur Réjean.

929118_528597117244211_943725426_n

Et aujourd’hui, tu as 25 ans. Comme le temps passe vite. Comme tu as pris de la valeur au fils de ces années. Petit frère devenu grand, tu gères maintenant mon argent! En plus d’être l’une de mes personnes préférées, tu es aussi mon conseiller financier.

Qui l’aurait cru? Qu’un jour, chacun de nos côtés, mais aussi ensemble, nous deviendrions un peu ce qu’on a toujours voulu. Qu’on se soit vu grandir, qu’on se soit vu s’accomplir et s’épanouir.

Tu me surprendras toujours mon p’tit frère. Par ton intelligence, par ta tranquillité d’esprit, mais autant par ton côté très funky. Par ton sarcasme même si parfois il m’agace.

Te voilà devenu un homme. Un voyageur, un amoureux, un gars ambitieux et qui semble tellement heureux.

Mais malgré les années qui passent et notre jeunesse qui se tasse… Tu es et tu resteras toujours «mon p’tit frère».

Joyeux anniversaire et que cette nouvelle année qui s’offre à toi soit synonyme d’accomplissement, d’amour et de réalisation qui te feront devenir encore plus grand.

11313254_909481795765449_1485374522_n

Je t’aime!

Ta grande-petite soeur,

suzie21

 

 

Un contour yeux… à l’avocat? Notre verdict!

Par Marion
[Cosméticienne du blogue]
lpscrew6

 

 

Vous avez bien lu !

Sauf que je ne vous parle pas ici de vous badigeonner le contour des yeux avec de l’avocat, mais bien d’un produit qui en contient. Je vous parle aujourd’hui de mon nouveau coup de cœur, qui a changé complètement ma routine maquillage! Le contour yeux à l’avocat de la compagnie Kielh’s. Ça faisait quelques années que j’étais au prise avec de la sécheresse autour des yeux. Particulièrement une fois mon maquillage appliqué. Cela plaquait et rendait le tout inconfortable. Cependant, pas facile d’avoir quelque chose de nourrissant sans anti-âge dedans. Je suis rendue à 24 ans, on ne peut pas dire que j’en ai encore besoin ! Aussi, la majorité des produits que j’essayais avaient une texture gel, une texture légère qui pénétrait vite. Je vous jure, j’avais envie de ma tartiner les cernes avec du beurre pour leur apporter un peu d’huile ! J’ai trouvé la solution en essayant ce produit de chez Kielh’s, dont j’avais entendu beaucoup de bien. Je vous le déconseille si vous avez le contour des yeux habituellement plus gras, car étant très riche de sa texture, cela pourrait vous créer des grains de milium.

IMG_2628

À part cela, c’est très hydratant. Je suggère de mettre une petite quantité sur le bout du doigt, et de réchauffer le produit avec deux doigts. Ainsi, la texture sera plus fluide et glissera mieux en l’appliquant. Cela fait quelques mois que je l’utilise et je n’ai plus jamais fait de plaque sèches autour des yeux. Le seul défaut que je lui trouve, c’est l’emballage, dans un petit pot. J’aime beaucoup plus les produits avec une pompe, mais vue l’épaisseur de la crème, c’est normal qu’il en soit ainsi.

Bref, pour moi, c’est un gros 9.5/10 !! C’est un gros coup de cœur que j’ai vraiment en ce moment ! Et vous? C’est quoi votre chouchou présentement?

Pour vous procurer ce petit pot qui fait des miracles, rendez-vous au www.labaie.com.

Bizou,

26865944_1577024162413529_1032015185927208960_n

Marion xx

 

* * Concours de la St-Valentin!

T’as toujours souhaité avoir la chance de faire un shooting photo qui sort de l’ordinaire? Tu n’as jamais eu l’opportunité ou l’audace de réaliser une séance photo de type boudoir?

T’as toujours pas LE cadeau parfait en tête pour ta douce-moitié? Ah! Voici la chance d’offrir LE cadeau qui rendra ton/ta partenaire encore plus fou de toi!

From wherewe stand

En collaboration avec La Cardinal Photographe, La Petite Simpliste t’offre la chance de gagner un forfait «Boudoir» pour te faire sortir de ta zone de confort et pour te faire sentir belle en réalisant un shooting photo personnalisé de type boudoir avec la meilleure photographe en ville! Yeah!

Le prix comprend :

  • Une séance de 1 heure en compagnie de La Cardinal Photographe
  • 10 photos sélectionnées et retouchées qui te seront envoyées par la suite
  • Un forfait professionnel d’une valeur de 120$!

Pour participer, c’est simple :

Le concours débute le 12 février et se termine le lundi 19 février 2018. Le nom du gagnant sera dévoilé sur la page Facebook de LPS.

Partagez cette chance!

Bonne St-Valentin! xox

lps191

 

J’ai mis ma vie sur pause le temps d’une tempête.

Par Jessica

lpscrew20
noel5noel5

 

 

Un certain matin de septembre, je me rendais à mon école de stage, là où mes derniers moments en tant qu’étudiante en enseignement devait se passer. Si près du but, on se dit que même si c’est difficile, on va y arriver parce que tout le monde passe par là. On se compare, on se convainc que si on rêve de dormir et non d’être devant 25 élèves c’est seulement parce qu’on ne dort pas autant qu’on ne le devrait. C’est le contexte étude-stage-travail étudiant le problème. C’est la même chose pour tout le monde, je ne suis pas si faible, donc je vais me lever et aller dans la classe, faire ma journée et aller dormir.

C’est justement là, le problème, ce désir de vouloir tant être ailleurs. J’en vois même plusieurs dans cette petite mise en contexte. Cette réflexion, elle tournait dans ma tête tous les matins depuis trop longtemps. Je ressentais trop souvent le besoin de dormir, de ne rien faire et ma motivation avait disparu sans que je ne m’en rende trop compte. J’ai pris une décision difficile ce matin-là, en compagnie de ma superviseure de stage, que je ne remercierai jamais assez d’ailleurs.

9ac4882f2db8d903ff5592af36c54d3b.jpg

J’ai décidé de me choisir, de mettre ma petite personne en priorité, d’arrêter, mettre ma vie sur pause pour un bout de temps, question de reprendre des forces avant de toucher un fond qui menaçait de m’attirer avec plus de vigueur chaque jour. Non, je ne terminerai pas mon BACC cette année comme tout le monde. C’est pour revenir plus forte que je prends un petit détour. Mais t’sais, ça donne quoi au juste d’être « comme tout le monde »?

4c443e51afbb0ec555b57da1fc89a1c4

Mes raisons toutes simples

Cette journée-là, j’ai reçu un miroir en plein visage. On a tendance à minimiser ce qui se passe dans notre tête et on veut en quelque sorte penser à autre chose. C’est tellement logique d’ignorer les problèmes qu’on rencontre, c’est comme ça qu’ils semblent disparaître. NOT. La vie étudiante n’est pas facile pour personne, mais certains la gèrent mieux que d’autres, disons-le comme ça. Les stages en enseignement sont très exigeants, vient aussi les travaux, le travail étudiant, bref vous connaissez le style de vie pas très sain. La majorité s’en sort sans énorme difficulté, d’autres, comme moi, doivent faire escale pour pouvoir y arriver. La fatigue, le stress et les changements qui peuvent survenir dans une année sont des facteurs qui agissent tellement sur le moral et la motivation! Ces émotions prennent parfois le dessus et c’est difficile de les contredire. Pour ces raisons et beaucoup d’autres, ma décision a été de prendre un moment pour réfléchir, calmer mon stress (n’étant pas une personne stressée dans la vie, c’est une chose lourde à gérer quand ça arrive d’un coup!) et faire des choses qui me plaisent vraiment.

Mon chemin est différent, ouan pis?

Après quelques jours, ce n’était plus un secret pour personne.  Ce qui est difficile, c’est de se demander ce que les autres pensent de tout ça. Même si tu ne devrais pas t’en faire, parce qu’assez de choses se passent déjà dans ton petit cerveau, c’est plus fort que n’importe quoi. La question la plus ardue à répondre, c’est certainement « Mais tu vas faire quoi de tout ce temps? ». Comme si c’était si mal de ne rien faire. On m’a souvent dit: oh, tu vas travailler alors, je comprends. Non, je ne vais pas travailler. Les visages changent et deviennent perplexes. On a l’impression de passer pour une paresseuse ou même une personne faible et sans volonté. Sentir le besoin de justifier comment on va meubler le temps qu’on a décidé de prendre pour soi est assez difficile, déjà que prendre cette décision n’est pas simple.

Après avoir réfléchi, j’ai arrêté de m’en faire un peu parce qu’après tout, si les gens ne sont pas contents de ma réponse, si ça les dérange, s’ils me jugent, ce n’est pas à moi que ça fait du tort. Je choisis d’être le petit nombril de mon monde ces temps-ci et c’est tant mieux pour moi. T’es la seule personne qui sait ce qui se passe dans ton corps et ta tête, tu devrais être la seule concernée par cette décision, t’sais. J’ai compris un peu plus que je suis la gagnante de cette histoire et que même si mon chemin est différent de tout le monde, ça ne regarde personne d’autre que moi.

Si tu te demandes pourquoi je te raconte tout ça, c’est pour te sensibiliser au fait que parfois, on en demande un peu trop à nous-mêmes. C’est très courageux d’admettre qu’on doit prendre une pause pour mieux revenir. Parfois, c’est nécessaire de prendre du recul et mettre des choses en suspend pour quelque temps. Ça peut s’appliquer dans tellement de situations! Tu peux décider de prendre une semaine de repos, mettre un projet sur pause pour te concentrer sur un autre, dire non à certaines choses. Je veux que tu penses à toi parce que t’es la chose la plus précieuse de ton monde. Si tu ne fonctionnes plus à ton plein potentiel, tu es la première qui souffre. On ne devrait tellement pas avoir peur du jugement des autres ou craindre la façon qu’ils vont nous recevoir. Tu te connais mieux que personne, tu sais ce qui est bon pour toi et tu devrais avoir confiance en tes décisions, te mettre en priorité sur ta liste de choses à faire. Prends une marche dans les feuilles d’automne, écoute ton film préféré et vas le chercher ton Pumpkin Spice Latte au Starbucks, c’est ce qui te fait plaisir et c’est le plus important.

N’aies jamais peur de t’écouter, ton corps et ta tête. Tu as tes propres limites et c’est correct de ne pas être Wonderwoman comme la Girlboss sur Instagram. Cumule tes petites victoires et sois la personne que tu veux rendre fière. Parfois, il faut aussi se regarder le nombril.

Jessica xoxo
13644114_10153561381631540_854097812_n