Des trucs pour survivre à ton magasinage des fêtes!

Par Jessica
lps36

C’est le moment de l’année où tu te demandes comment tu vas arriver à faire plaisir à toute ta famille sans te ruiner jusqu’en février 2018, parce que oh! que tu aimes voir les beaux sourires sur ces visages lorsqu’ils déchirent l’emballage du cadeau. C’est ce moment où tu glisses sur le sol à t’en casser le dos en cinq en sortant du centre d’achat les mains pleines de sacs, des sacs à en plus finir, des sacs qui viennent de dix boutiques différentes parce que non, non, non, ta famille et tes amis sont des êtres qui n’aiment tous pas la même chose. Impossible de faire des cadeaux au même endroit, tu dois courir un marathon entre Lush et Winners, entre la petite boutique que personne ne connait et le Best Buy. Tout ça, en étant en fin de session, ou en ayant un travail qui ne te permet pas de magasiner durant des heures interminables… ou tout simplement en manquant de motivation pour affronter la foule de dernières minutes (t’sais, les personnes comme toi…). Pour pallier à ton problème qui est également le mien, voici trois conseils de magasinage pour te faciliter la tâche, ou du moins, pour réduire l’enfer que tu devras vivre.

La liste

large (2).jpgHell to the yes, ma chère, tu écriras une liste brève et claire avant de partir magasiner. First thing first pour être efficace, rapide et au-dessus de tes affaires, sur ton iPhone ou sur une tablette de papier de Noël, écrit le nom des personnes à qui tu dois trouver un cadeau formidable (oui, tu vas le trouver et c’est de TES cadeaux dont toute la famille parlera, Pinky promise). À côté de leur nom, tu peux écrire le budget à attribuer à chacun. Tu peux aussi indiquer quelques idées cadeaux en spécifiant les endroits où tu peux les trouver (ça peut être pas mal utile dans le cas où tu dois retourner deux fois à un endroit parce que tu avais oublié ton petit frère…). Avec cette liste magique, tu sauves du temps, car tu sais exactement où te rendre pour dénicher le cadeau tant souhaité de ta mère, tu économise de l’argent parce que tu t’en tiens au budget qui est inscrit sur ta feuille (oui, oui, tu vas le respecter, promets-le) et tu n’oublies donc personne non plus (imagine ton père qui ne reçoit pas son cadeau parce que tu as tout simplement oublié ce détail lors de ton magasinage). La liste est une bonne façon de vider ta tête, de ne rien oublier et de faire les bons choix (ça l’air sérieux dit comme ça, mais tu me remercieras plus tard. De rien, ça me fait plaisir).

Les soirs de semaine

***AVERTISSEMENT : dans les semaines qui suivent, les magasins déborderont de gens affamés de rabais et pressés par le temps. Chacun est responsable de sa propre sécurité. ***

Tu veux faire ça simple, sans avoir à pousser une dame qui veut prendre le dernier bracelet que convoite ta sœur adorée, sans avoir à attendre 45 minutes à la caisse, sans avoir à être cachée par une poussette trop grosse (on compatis avec les poussettes, sincèrement, mais c’est quand même encombrant dans un rush de Noël, on va se l’dire…). Je ne sais pas pour toi, mais dans mon petit coin de paradis, les soirs de semaine ne sont pas énormément achalandés. Je parle du lundi ou du mardi soir. C’est le moment idéal pour aller faire les magasins sans avoir envie de lancer tous les chocolats de la rangée à toutes les personnes qui te coupent le chemin. Tu peux être tranquille, regarder lentement les choses dans le but de bien choisir tes cadeaux. On le sait tous, quand on est pressé à laisser la place aux autres, on se dépêche et on achète sans trop réfléchir (ton seul but est de sortir au plus vite, I feel the same…). Bref, pointe-toi au centre d’achat dans les moments les moins achalandés et ton magasinage des Fêtes n’en sera que plus agréable, trust me.

 large (1).jpg

Avec une amie

J’ai toujours trouvé agréable de magasiner avec une amie ou même ton copain. Ça rend la chose pas mal plus agréable de te plaindre à quelqu’un que tu ne trouves rien à acheter, que ta mère possède déjà tout ce qui se trouve dans le magasin de cuisine, que ton frère ne te donne jamais d’idée, que ta sœur ne veut jamais rien d’autre que des pantoufles chaque année. Bref, sans avoir à casser les oreilles de la personne qui t’accompagne et la faire regretter d’être venue avec toi, ça permet de faire une activité agréable avec une personne que tu aimes. Elle peut te donner des idées, t’aider à choisir entre un foulard bleu et un foulard rouge, prendre une pause pour manger avec toi, etc.

noel

Ces trois petits conseils faciles t’aideront probablement à magasiner plus facilement les cadeaux de Noël pour cette année. N’oublie toujours pas (attention, le moment cheezy arrive sur un Crazy carpet…) que l’important n’est pas le montant d’argent que tu dépenses pour chaque personne qui compte. Tu peux toujours décider de fabriquer tes cadeaux toi-même (les articles DIY, il en pleut!). Tu sais aussi qu’il est possible de magasiner en ligne (pendant tes petites pauses entre deux cours…pendant les cours…oops! je n’ai pas dit de magasiner pendant les cours!) si tu détestes tant les magasins. Mais bien honnêtement, j’adore courir dans le centre d’achat pour faire mes cadeaux de Noël, alors que j’imagine mes proches déballer les choses que je leur achète et ça me rend pas mal plus heureuse que tout ce que je peux recevoir! #quétaine #maiscutepareil.

noel1

Joyeux Noël les Petites Simplistes!

14218020_950922361684686_2082317880_nJessica xoxo

Publicités

Survivre à ta mi-session : petits trucs pour étudier comme une championne!

Par Jessica
lpscrew21

 

 

La fin de mes études universitaires approche à grands pas et je me suis dit « pourquoi pas partager dans un petit article tous les outils qui m’ont aidé à passer à travers mes études le soir ».  Je ne sais pas pour toi, mais j’ai toujours trouvé ça difficile de me trouver des méthodes pour étudier, retenir des informations par cœur, comprendre une session complète pour un examen… Mais quelques petites choses m’ont permis de réussir. Je te propose des outils qu’on a souvent sous la main, qu’on utilise probablement toujours et que tu risques donc de déjà tout avoir avec toi (même pas besoin de dépenser!)!

large (1)

La folie des crayons de 1000 couleurs

Pour commencer, si t’es comme moi, t’as les couleurs de l’arc-en-ciel dans ton coffre à crayon, et même les couleurs qui n’existent pas. C’est certain que tu peux utiliser tes millions de crayons pour étudier et te faire tes propres codes de couleurs. Par exemple, ce que tu dois apprendre par cœur en jaune, en rose ce qui doit être mieux compris, en vert ce sur quoi tu dois faire quelques recherches, etc. Personnellement, je suis une personne très visuelle et ça m’aide beaucoup à repérer les informations importantes dans les livres ou mes notes de cours avec différentes couleurs visibles.

crayons

Post-it

Étant donné le prix exorbitant des manuels scolaires que je dois acheter chaque session de ma vie, je tiens toujours à les préserver dans leur meilleur état (moi, c’est parce que je suis trop perfectionniste et je trouve que c’est un scandale d’écrire dans un livre, mais ça peut aussi être pour les revendre en bon état après tes études…). Donc, j’utilise énormément de post-it dans mes livres soit pour résumer le paragraphe, écrire des mots clés, pointer les informations importantes, etc. N’oublie pas qu’il y a une multitude de formes de post-it! J’ai des flèches, des grands rectangles, des ronds, écoute, c’est pas compliqué j’ai tous ceux qui peuvent exister. Utiliser cet outil est une bonne façon de mettre dans tes mots l’information que tu lis et donc, ça te permet de mieux retenir les choses importantes. En plus, tu peux les laisser dépasser du livre pour te retrouver facilement dans différents chapitres. En plus de t’aider à organiser tes notes de cours, ça aide grandement ta mémoire à retenir tout ce que tu lui lance dans tes sessions d’étude!

Cahier d’étude

Je ne sais pas pour toi, mais j’aime bien avoir un cahier de notes différent pour chaque cours. Par contre, quand j’en viens à l’étude, j’aime bien que toutes mes notes soient dans un même cahier (de quossé?). Je t’explique : dans une session universitaire, le nombre de notes que tu prends peut être exubérant. As-tu vraiment besoin de tout pour ton examen? Non. Alors, j’aime bien prendre un cahier avec plusieurs sections et en faire une pour chaque cours. Ensuite, je prends mon cahier de notes du cours en question et je transcris plus simplement toutes les informations que j’ai besoin dans mon cahier d’étude. Ainsi, je fais du ménage dans les notes qui sont impertinentes, ça me permet de voir plus clair et de me décourager beaucoup moins facilement, parce que ça parait tellement moins énorme quand on enlève les choses inutiles! En plus, quand je sors étudier chez des amis ou dans un café je peux prendre avec moi seulement mon cahier d’étude qui contient toutes les notes importantes pour mon examen de tous les cours que je dois étudier. De mon côté, réécrire mes notes m’aide aussi beaucoup à mémoriser. N’oublie pas d’utiliser les post-it et les crayons de couleur pour t’organiser!

large (1).jpg

Petites cartes

Si tu n’aimes pas vraiment l’idée de trainer un autre cahier, tu peux toujours faire le même exercice que le précédent, mais en utilisant des petits cartons de couleurs ou blancs. Non, ils ne sont pas utiles que pour les exposés oraux! Tu retrouves tous les avantages que le cahier d’étude comme la retranscription, avoir l’essentiel avec toi, réviser et la possibilité de trainer que ça avec toi quand tu étudies. Le plus, c’est le côté pratique de la chose : tu peux les apporter partout, les relire dans l’autobus sans que tu sois encombrée et ça ne prend aucune place de plus dans ton sac. J’aime bien choisir des cartons de couleurs pour faire la différence entre mes cours et les mettre dans une petite pochette de la taille de ceux-ci (tu peux en trouver dans les magasins à 1$ à peu près partout).

Tableau effaçable

La dernière chose de ma liste est le tableau effaçable. Pour cet outil, ça dépend vraiment du domaine de tes études. En enseignement, je n’ai pas trouvé l’utilité encore, mais quand j’étudiais les arts, j’aurais trouvé ça assez pratique. En fait, c’est quand on doit apprendre des éléments par cœur que ça devient utile. En écrivant ce que tu veux apprendre et en le laissant sur ton bureau, tu le vois chaque fois que tu passes devant. C’est génial pour ta mémoire qui le lit des dizaines de fois par jour. N’essaie pas de l’ignorer ton tableau! On peut faire des schémas conceptuels également et les effacer, faire des dessins pour mieux comprendre, écrire, effacer, aimanter des feuilles, coller les post-it, etc. C’est un outil assez différent des autres parce qu’il est un peu plus dynamique et plus visible facilement dans ton appartement ou ta chambre.

Ce qui est important de savoir, c’est que les outils ne fonctionneront pas tous pour toi. J’ai mes préférés et ceux que je trouve moins efficaces. Parfois je combine plusieurs outils pour y arriver et d’autres jours, mon cahier d’étude suffit. Tout est une question de goût personnel au final, tu sais comment tu apprends (par les éléments visuels, en répétant les informations à haute voix ou encore par la manipulation d’objets concrets).

Je suis curieuse de connaitre tes trucs pour étudier et ce que tu utilises. N’hésite pas à partager dans les commentaires, ça pourrait aider d’autres personnes dans leur session!

Bonne étude les Simplistes!

13644114_10153561381631540_854097812_nJessica xoxo

Ma Playlist d’automne

Par Jessica
lpscrew21

 

largeLe mois d’octobre est enfin commencé, ce qui me rend moins coupable d’écouter la playlist « Crisp leaves & Lattes » de Kalyn Nicholson (youtubeuse que j’adooooore) sur repeat du matin au soir. Son choix de chansons correspond au style musical qui joue constamment dans mes écouteurs et j’ai eu envie de reprendre quelques-uns de ses choix et ajouter ma petite touche personnelle.

La vibe de ma playlist peut se comparer à un après-midi au chaud dans une grosse couverture, d’où le titre « Cozy Sweaters ». Les paroles me bercent et me calment, me donnent envie de marcher dans les feuilles colorées et de boire un chocolat chaud. En fait, j’écoute ce genre de chanson durant toute l’année, mais si je pouvais lui donner une saison, ce serait certainement l’automne.

On retrouve peu de voix féminine, shame on me, les voix masculines m’attirent plus, que veux-tu. Voici donc un mélange merveilleux de tous mes artistes préférés, des chansons qui me font vibrer et qui m’inspirent au quotidien. C’est une porte d’entrée qui mène tout droit à mon univers, un petit monde doux, calme et chaleureux.

Mes artistes préférés de tous les temps

Cette liste correspond aux artistes qui dominent ma playlist, mes incontournables.

  • Bon Iver
  • Matt Holubowski
  • Ben Howard
  • Novo Amor
  • Damien Rice
  • Benjamin Francis Leftwich
  • Dustin Tebbutt
  • Hollow Coves

Ces chansons que j’aime d’amour

Mis à part mes artistes favoris, j’ai quand même des chansons coup de cœur que j’adore écouter. C’est donc une petite liste qui montre quelques-unes des mélodies qui jouent dans mes oreilles tous les jours.

  • To built a home – Cinematic Orchestra
  • Shame – Ciaran Lavery
  • Boston – Dermot Kennedy
  • Colourblind – Feelds
  • Be the song – Foy Vance
  • For my help – Hayden Calnin
  • Bridge – High Highs
  • Off the floor – The Northern Empty
  • Across the sea – The Sweeplings
  • Georgia – Vance Joy
  • Raincoat – The Wldlfe
  • I can’t go on without you – Kaleo
  • No reason at all – Wolfie’s just fine
  • Woodblock – Joe Gil
  • Between us – Peter Bradley Adams

large.png

Ma playlist se retrouve sur Spotify, n’hésite pas à aller t’abonner! : https://open.spotify.com/user/22kjffwzuo2vqscvd2jikw42q/playlist/2AoIRACus05UfFKfkyxQWW

J’aime tellement faire des découvertes musicales et les partager, j’espère que ma playlist te fera écouter de nouveaux artistes talentueux. Je suis également curieuse de connaitre ta playlist ou tes chansons préférées pour l’automne, alors partage-les en commentaires!

À bientôt les simplistes!

13644114_10153561381631540_854097812_nJessica xoxo

La rentrée scolaire de ta vie

Par Jessica
lps crew4

 

La première journée d’université, comme si c’était hier. Ahh, je m’en rappelle à quel point j’étais sur les nerfs, quand j’ai monté dans l’autobus qui m’amenait à Sherbrooke. J’avais une petite heure de route pour me préparer à la grande aventure dans laquelle j’allais plonger tête première. Je sais que t’es un peu nerveuse, tu ne sais pas ce qui t’attend, qui tu rencontreras, ce qui te fera sourire et pleurer. C’est seulement la première journée, mais oh! combien elle s’avère importante. Tu te feras connaitre, l’impression que tu feras, t’aimerais dont qu’elle soit impeccable.

large

Petite jeune Jessica, je t’écris cette lettre que j’aurais souhaité que tu lises avant ta première journée d’université. Je veux te l’offrir à toi aussi, chère lectrice, si grande d’esprit et pleine d’ambition. Prends ce texte comme une couverture réconfortante qui berce ton cœur fragile, celui qui s’apprête à vivre un rollercoaster d’émotions.

La veille

Aspect technique de la chose, une bonne préparation à ta journée du lendemain est essentielle. Une bonne routine du soir est indispensable. Je ne te garantis rien quant au reste de tes soirées universitaires par contre (les 5 à 7 qui ne se terminent plus…).

Une chose des plus importantes, à ne pas oublier, à se rappeler absolument : les locaux de tes cours. Dans ton agenda, tu écriras tes cours toute la session, mais aussi tes locaux pour les premières semaines. C’est très gênant de ne pas se rappeler où se rendre et d’arriver 15 minutes plus tard. Tu n’as pas à te mettre ce stress en plus sur les épaules! Pour que ta rentrée soit au top, assure-toi aussi de savoir à quel endroit tu peux faire ta carte étudiante si ce n’est pas déjà fait. Si tu sais déjà tout ça, le lendemain se passera à merveille!

Petit truc additionnel : si tu connais déjà des personnes qui sont dans tes cours, penses à prendre leurs numéros de téléphone au cas où tu aurais besoin d’informations ou encore pour ne pas diner seule. C’est rassurant de savoir qu’on peut contacter quelqu’un dans un univers complètement différent.

La fameuse journée

Ça y est, tu passes la porte de ton appartement, café à la main, ton sac rempli de livres et de crayons multicolores. Si tu suis ton planning, tout devrait bien aller. Arrive plus tôt pour pouvoir faire le tour de ta faculté, repérer tes locaux, prendre ton souffle avant de te mêler aux autres étudiants. Next step, repérer tout ce qui pourrait t’être utile : secrétariat, cafétéria, coop, toilettes (oh oui, les toilettes), la bibliothèque, des endroits pour étudier, etc. En connaissant un peu plus ton environnement, je te promets que tu te sentiras un peu plus à l’aise. C’est toujours moins intimidant d’avoir une bonne idée de l’endroit où tu passeras au moins 3 ans de ta vie.

large (1).jpg

Ce qu’il te reste à faire, belle et forte femme, c’est de profiter de cette journée qui te donnera envie d’y retourner le lendemain. Tu vivras des choses magnifiques, d’autres moins trippantes. Ce serait te mentir de dire que l’université c’est la belle vie, que tout est parfait. Parfois, t’auras probablement le goût de tout lâcher, de changer de programme (ça, t’as tellement le droit, trouve ce qui te fait tripper!), tu vas aussi avoir des moments où tout ne fait plus aucun sens, tu te demanderas ce que tu fais vraiment au milieu de ces autres étudiants qui semblent si motivés. Ça arrive, de se sentir moins motivé que les autres, ça veut pas dire que t’es pas bonne et que t’aime pas ton programme.

large (2).jpg

 

Tu vivras aussi beaucoup de fous rires avec tes nouveaux amis, tu feras des rencontres extraordinaires, des plus ordinaires, mais garde avec toi les meilleures et tout ira bien. Tu feras des expériences que tu ne pensais jamais faire, tu sortiras des sentiers que tu connais si bien. L’université, sans que tu ne t’en rendes compte, forgera qui tu seras à ta remise de diplôme. Pendant les premières années, tu ne sauras pas à quel point cette période de ta vie t’aura permis d’en apprendre plus sur toi, tu réaliseras seulement vers la fin, quand tout sera sur le point de se terminer, quand tout aura filé à la vitesse de la lumière, quand les journées de cours seront comptées. Tu réfléchiras à ces dernières années de ta vie et tu ne regretteras rien, tous tes sourires, les rires, les soirées à sortir avec tes amis quand tu as un cours le lendemain matin, toutes les larmes que tu auras versées, de désespoir, de tristesse, de déception, tu en garderas un merveilleux souvenir, parce que tu seras devenue la personne que tu es grâce à tout ça.

large (3).jpg

Je te souhaite une belle rentrée, de belles années d’université, des party, tout plein, des soirées d’études avec tes meilleurs amis et surtout, trouver qui tu es réellement.

Have fun les simplistes!

14218020_950922361684686_2082317880_nJessica xoxo

 

LPS Crew | La Cabine d’essayage

Par Jessica
lpscrew20

 

Je te côtoie tous les jours, surtout dans le cadre de mon travail étudiant, celui qui me fait gagner juste assez d’argent, mais pas trop, pour payer mes études trop cher. Ce n’est pas le meilleur travail au monde, je te le dis. Quand tu me regardes et me remercies, quand tu quittes avec ton petit sac rose rempli de culottes, de soutiens-gorges qui te vont à merveille, de pyjamas qui te feront sentir tellement cozy les nuits d’été, c’est à ce moment-là que je réalise que le service à la clientèle à La Vie en Rose est un petit cadeau Jesschaque jour. Conseiller des femmes de tous âges n’est pas une chose facile. J’entre dans ta bulle, je te vois presque nue, tu me laisses entre les mains une confiance absolue que je souhaite honorer chaque fois. Je serai honnête en te disant que chaque matin est difficile et que j’aimerais toujours mieux être ailleurs. Je me remets un petit sourire au visage quand je rencontre des femmes comme toi, qui prennent un moment de leur journée pour être conseillées comme elles le méritent. Toi, belle cliente, belle femme, respectueuse et compréhensive, toi qui est agréable à servir quand d’autres te donnent envie de leur cracher au visage, je veux te dire quelque chose. J’aimerais te rappeler quelque chose que tu oublies souvent et que je te rappelle sans cesse dans la cabine d’essayage. Le court temps que nous passons ensemble, la micro relation cliente-conseillère que nous développons, je veux être sincère avec toi, parce que ça ne sert à rien de te mentir. T’es tellement belle.

Tu n’es jamais certaine si ce vêtement te va. T’es trop grosse, t’as pas de fesses, t’as des seins trop gros, c’est difficile trouver quelque chose qui te convient. Tu me dis que t’aimerais dont porter un soutien-gorge 34C, mais t’es plutôt de la ligue des 38DD. T’as de la cellulite, des vergetures. T’as eu des enfants et maintenant ton corps n’est plus pareil. Tu te regardes dans le miroir et tes yeux parlent d’eux-mêmes. Tu trouves que le maillot de bain te fait un bourrelet de bras.

  • « Tu te trouves belle? »
  • « Bof. »

C’est constant, les fois innombrables que je te vois entrer sans grande confiance, sans te trouver belle. Le reflet de tes yeux tristes dans le miroir toutes les fois que j’entre dans la cabine pour ajuster les bretelles, je le déteste. Tu regardes la fille d’à côté. Il ne fallait pas. T’es déjà si fragile. T’es si belle. Tu as donné la vie, ton corps à une histoire. Je suis derrière toi et je te le répète, toujours, même si tu ne me crois pas. J’espère changer une petite chose, au moins. Ce sera déjà ça. Sache que je ne dis pas toutes ces choses parce que je suis payée. Mon pauvre salaire minimum ne m’oblige pas à te faire sentir mieux. C’est moi, seulement moi, qui souhaite qu’un jour tu réalises à quel point ta beauté est unique, que tu rayonnes à ta façon, que ton 38DD est bien parfait comme il est. Que tu ne serais pas toi-même sans ton petit bourrelet.

large (2).jpg

Je veux te dire aujourd’hui que mon regard est différent du tien. Derrière toi, je ne vois pas toutes tes vergetures, ta cellulite. Je vois une femme belle et surtout courageuse de me laisser entrer dans son univers sans me connaitre. Ce que je vois, c’est différent. Je ne te connais pas, je ne sais pas ce que tu as vécu. Non, je ne me trouve pas parfaite, j’aimerais changer mille et une choses sur mon corps. Je te ressemble aussi quand j’essaie des choses, seule dans ma cabine d’essayage. C’est dans ces moments que j’aimerais, moi aussi, qu’une vendeuse sincère et attentionnée vienne me voir, me dise que mon petit gras de cuisse ne devrait même pas me déranger, que je suis une jolie femme, que la beauté va au-delà de mes grosses fesses et mes petits seins. J’essaie du plus profond de mon petit être de te faire sentir bien en sortant du magasin, parce qu’il n’y a rien de mieux que de se sentir magnifique. Il n’y a surtout rien de mal à le dire que tu te trouves belle, que tu t’aimes avec tes imperfections, parce que non, tu n’es pas parfaite. Ne sois pas gênée de me le dire que tu te sens bien dans ce si beau bikini, y’a rien qui me fera plus plaisir.

Chère femme, t’es tellement belle.

14218020_950922361684686_2082317880_nJessica