Ode au «brosseux» de la gang

Par Suzie
lps78

 

 

Parce que c’est inévitable. Il y en a au moins un par gang.

Un brosseux par excellence. Mais qui est loin d’être excellent quand il est sur cette dite «brosse».

Parce qu’on a beau le prendre par la tête, le secouer ben comme il faut, lui dire ses 4 vérités en pleine figure ou même lui hurler directement dans l’oreille que l’alcool et lui/elle, ça ne sera jamais un couple qui va durer, il S’EN FOU! Tout simplement! Et continue de tenir sa bouteille bien fermement, croyant qu’il est tordant et bien content.

Mais non. Mon ami, à toi qui se sent interpellé par ce titre gênant, je peux t’assurer et te dire que tu es loin d’être plaisant quand tu atteint ton plus bas niveau de personne civilisé. Parce que, dans mon entourage, j’en ai un qui se démarque plus que particulièrement, je crois que ces «champion national de brosse» mérite à leur tour, un toast! Let’s have a toast to the drunk people!

large

En espérant que mon texte en remplace peut-être un ou deux… ce sera déjà ça de sauver!

Parce qu’ils sont agréables à côtoyer, oui, oui! Sans contredis. Du moins, jusqu’à environ 6 heures et demi. Parce qu’ils boivent déjà depuis 9 heures et demi (mais le matin), on peut s’entendre pour dire qu’avec une moyenne de 3-4 bières à l’heure, on atteint le point de non-retour assez vite.

Ça peut être drôle, jusqu’à ce qu’un accident arrive. Que ce soit physique ou verbal, c’est plate à gérer quand tu es l’«ami» en soit. Ces personnes doivent finir par comprendre qu’ils ne sont plus à la garderie et surtout, qu’ils sont maître de leurs personnes.

Tu aimerais savoir si tu te classe dans la catégorie «brosseux de la gang»? Mais c’est simple! Passe le test ci-dessous et identifie-toi même ton résultat! Du moins, si tu as quelques souvenirs de tes nombreuses soirées!

Tu es le brosseux de la gang si…

  • Tes amis te disent que t’es drôle et que c’est le fun de faire le party avec toi, mais pas plus tard que 6h et demi le samedi.
  • Quand tu débouches ta première bière à l’heure que les gens «normaux» parte leurs cafetière.
  • Tu flambes en moyenne 150$ d’alcool juste le samedi.
  • Mais tu trouves ça cher de payer 25$ pour t’acheter une belle paire de pantalon.
  • Ton drink préféré est de tout mélanger lors de ta soirée ; vin, bière, fort. Et si tu as le malheur de prendre une «Four Loko», t’es encore plus K.O.
  • Tu es une personne très gentille et aimable! … Mais ajun!
  • Tu es «correct/tolérable» quand tu es «feeling».
  • Tu es «gossant/arrogant» quand tu es «saoul».
  • Malheureusement, tu te fais souvent dire que tu es «désagréable/dégoûtant/repoussant» quand tu as atteint ta limite.

large (2).jpg

  • Cette limite, que tu n’es pas capable de te fixé. C’est souvent les «bouncer» qui te l’impose quand tu te fais «kicker out» du bar.
  • Tu dis des propos sans filtres et innocents. Tu essaies de te faire pardonner le lendemain matin, mais malheureusement, tu n’arrives plus à te souvenir de rien.
  • Tu arrives au bar en gang, mais au fil de la soirée que tu commences à chercher tes alliés qui semblent s’éloigner. Tu finis souvent ta soirée seul et abandonné parce que plus personne est capable de t’entendre hurler et même respirer.
  • Tu sais que c’est toi qui porte ce chapeau quand le barman ne veut plus te servir d’alcool.
  • Tu peux aussi te reconnaître si tu te fais dire «wow, t’as l’air en forme!» parce que tu es arrivé au bar avec SEULEMENT 6 bières dans le corps.
  • Tu finis par te dire que finalement, tu devrais peut-être juste en prendre 6-7 de moins et que tes amis auraient peut-être encore envie de sortir au bar avec toi et que peut-être un jour, tu réussiras à faire tomber quelqu’un en amour.

large (1).jpg

Perso, j’aime sortir dans un bar avec mes amis et prendre quelques verres. Mais je n’ai jamais trouvé rien de plaisant dans le fait de perdre la carte, insulter les gens et finalement, me retrouver la face par terre.

Moral de l’histoire : buvez avec modération si vous ne voulez pas avoir l’air d’un con.

Cheers!

cropped-18289862_10212254470735463_704786664_o.jpgs.13

 

Publicités

2 commentaires sur « Ode au «brosseux» de la gang »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s