Par Suzie
Photo : Audrina Cardinal [La Cardinal Photographe]
lps68

 

img_3361Quand j’ai fondé ce blogue, je ne croyais pas qu’il deviendrait ce qu’il est aujourd’hui. Je ne dis pas ça parce que je me crois rédactrice en chef du Vogue, loin de là! Mais je ne peux nier le fait que je pensais pas non plus, un jour, qu’il y aurait des lecteurs à tous les jours qui laisseraient leurs traces sur mes pages, qu’il y aurait autant de collaborateurs avec qui j’aurais la chance de travailler, et que je couvrirais des événements aussi gros que le Salon national de la Femme, le Carnaval de Québec, le Festival Québec mode, le Jamboree et beaucoup d’autres.

Je ne croyais pas qu’on me laisserait cette chance à moi, aussi petite simpliste que j’étais.

Malgré tout le travail ardu que me demande maintenant le blogue, j’ai toujours la flamme. Je suis toujours également cette petite simpliste de l’époque. Époque durant laquelle je n’avais qu’une seule envie : celle de partager mes émotions et mes péripéties à la fois drôle et croche de ma propre vie. C’était ça, l’idée principale du blogue. De partager avec vous ce que j’aime, mes états d’âmes d’un vendredi soir en revenant de prendre une bière, mes peines d’amour, mes idéaux et mes rêves.

Avec le développement de ce projet, il est vrai que j’y consacre toujours un peu plus de temps. Je vous parle souvent d’entrepreneurs locaux, de mes crush du moment, je vous suggère des endroits cool à essayer dans notre belle ville qu’est Québec, je vous invite souvent aussi à des événements. Ce que je trouve un peu triste dans ça, c’est d’avoir l’impression d’avoir tellement de contenu à diffuser et à vous partager, que j’oublie de revenir à l’idée fondamentale de mon blogue : celle de me servir de mes mots que je dépose sur ces pages virtuelles, pour me vider la tête, mais surtout pour me vider le p’tit coeur.

img_3364

Et ce soir, nous sommes vendredi. Il est exactement minuit à l’heure que j’écris ces mots. Non, je ne suis pas dans le bar le plus branché de la Basse-Ville de Québec. Non, je ne suis pas en train de prendre des selfies un peu chaude avec mes chums de filles dans une toilette huppée d’un nouveau bar tellement à la mode. Je suis sortie ce soir, dans le cadre d’un événement pour le blogue oui, mais un événement auquel j’aurais voulu aller anyway, mais je suis rentrée après. Et ce, même si c’est la fête de ma meilleure amie.

C’est la vie. J’ai mal à la tête et je ne m’endure pas. J’ai donc préféré prendre ça tranquille chez moi pour la fin de soirée et à défaut de me confier à quelqu’un – puisqu’il n’y a actuellement personne à l’appart – j’ai décidé de me mettre à nue devant vous. Oui, vous.

Que l’on se connaisse ou pas. Je vous ai choisi. Simplement car maintenant, vous faites autant parti de ma vie, que ce soit physiquement ou virtuellement, qu’une vieille amie. Parce qu’on échange à tous les jours ensemble. Parce qu’à chaque fois que je fais une super découverte, c’est avec vous que j’ai envie de la partager. Je me suis dit que, peut-être, auriez-vous la gentillesse de m’écouter. Vous n’êtes pas obligé d’argumenter et de commenter mes propos. Simplement de m’écouter dans la beauté du silence.

Simplement de voir que, malgré ce que l’on pense tous, nous ne sommes pas seul à vivre nos émotions qui nous dévorent le corps toujours un peu plus fort.

IMG_3352.jpg

Actuellement, je me sens dépassée. J’ai l’impression de ne jamais cesser de travailler, même si c’est dans un but non-lucratif, parfois festif et surtout très créatif. Je m’implique dans beaucoup de projet avec ce blogue, et j’adore dont ben ça! Sauf que, parfois, ça devient un peu dur de tout gérer. Même si ce n’est pas ma  »carrière officielle », toutes mes idées qui tournent en boucle dans ma tête, tous mes engagements que j’ai promis, eux reste. Je suis une fille de parole et très fidèle alors quand je promets quelque chose à quelqu’un, je le fais.

Ce qui fait que finalement, je me passe en dernier. Je ne m’en rend pas totalement compte, jusqu’à ce que je sois totalement épuisée, cernée.

J’ai l’air de me plaindre de mon bon sort, hein? Mais ce n’est pas totalement ça en fait que j’essaie de véhiculer dans cet article. C’est plutôt un message pour vous dire déculpabiliser. Parce que moi, quand je n’atteint pas mes objectifs fixés, je me sens extrêmement coupable et j’en prend beaucoup trop sur mon dos. Je suis une fille très perfectionniste et je suis dur envers moi-même. Je dois constamment toujours pousser plus haut, plus fort, plus loin, pour atteindre toutes mes belles promesses que je me suis promises à moi-même.

Sinon, je me martyrise. Je me fais mal, je me punis. Je me fais des marques. J’essaie de me réparer, de me relever. Et quand je reprend des forces, je me donne à fond, je pousse, et pousse, et pousse encore. Je me sens bien quand j’ai atteint mes plus hautes limites. Mais vous savez comme moi que tout ce qui monte, redescend.

img_3354

IMG_3355.jpg

 

C’est donc un cercle vicieux, ce mal que l’on se fait. Prenez du temps pour vous, mais surtout, écoutez-vous. Après tout, on est tous un peu fous.

Présentement, je prends conscience de mes blessures que je me suis infligées et je me regarde saigner. Je vais laisser un peu le temps passé, bien dormir les deux oreilles sur ma taie d’oreiller, et demain matin, ça devrait être réparé.

Et si jamais vous me croisez, ne soyez pas mal à l’aise et ne cherchez pas trop mes écorchures. Ces blessures que je me fais, vous ne les retrouverez pas sur mon corps, mais bien dans mon esprit.

Allez, maintenant c’est le temps d’aller au lit et de se claquer une bonne nuit, afin de reprendre un peu mieux ses esprits.

Bonne nuit!

suzie3

img_3352

Publicités

3 replies on “Je me mets à nu devant vous

  1. Tout un texte!!! Tu es courageuse de t’avoir mis à nue!! Moi aussi, je suis blogueuse et je commence dans ce grand monde… et justement, cette semaine, je me suis remise en question et ramener dans mon objectif initial…. je ne veux pas me perdre et surtout me respecter en restant moi-même! J’espère qu’un jour, nous allons nous croiser lors d’un événement … surement au cocktail et talons … Merci pour ton partage!

    J'aime

    1. Merci, c’est très gentil! Et oui il y a des bonnes chances que l’on se croise dans cet événement puisque je suis la blogueuse officielle de ces soirées! À bientôt alors!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s