Gère ta fin de session comme un(e) pro!

Par Jessica
lps22

Je t’apprends à l’instant (excuse-moi) que ta fin de session approche à grands pas (plus vite que tu ne le voudrais). Vois le point positif : c’est aussi bientôt Noël! Mais comme moi, tu ne sais plus où donner de la tête, que tu sois au collégial ou à l’université. Toute ta session, tu t’es dit que tu allais être on top dans tes travaux, dans tes études et que la procrastination était une chose du passé parce que oui, tu es maintenant une jeune adulte avec des responsabilités et tu les prends très au sérieux (parfois…). Alors comme toujours (bon, quelques fois, mettons) je viens à ton secours avec mon petit guide qui t’aidera à passer au travers de ces deux mois de misère que sont novembre et décembre (as-tu vu la neige en plus!?…).

Ton agenda : ton bff

large (2).jpg

Désolée pour ta meilleure amie, mais elle sera remplacée pendant un moment par ton agenda pour de très bonnes raisons. Personnellement, si je ne l’ai pas, si je ne le consulte pas tous les jours, je ne peux pas bien fonctionner. Ne croit pas que ton cerveau se rappelle de tout, c’est impossible (surtout avec une mémoire sélective comme la mienne,  les examens sont les premiers à prendre le bord…). Ton agenda te permettra de garder les traces de tes remises de travaux les examens que tu as à passer. Bien entendu, à condition que tu t’en serves d’une bonne façon (let me explain). Je commence par la base ennuyante et moralisatrice (excuse-moi mon côté maternel) : chaque cours écrit les choses qui sont à faire. Tes lectures, tes exercices, note-les pour ne pas les oublier. Tu peux aussi te trouver ton propre fonctionnement, par exemple, avec des symboles. Je me suis créé une légende avec des petits dessins. C’est bien simple : un triangle signifie que j’ai un examen et une étoile signifie que j’ai une remise de travail. En un simple coup d’œil, je peux voir ce qui s’en vient pour la prochaine semaine.

Prends la peine de jeter un œil à ton agenda tous les jours, mais surtout le dimanche soir, avant d’aller dormir. Tu sauras à quoi ta semaine ressemblera, où tu devras mettre du temps et où tu pourras te reposer (se repoquoi? Ahhh, oui ce qu’on ne peut pas se permettre!). C’est aussi une bonne chose de consulter ton agenda le matin en te levant. Tu es certaine de ne rien oublier au cours de ta journée, ça te prépare mentalement (ben oui, je sais que c’est difficile) et tu seras beaucoup moins stressée en sachant ce que tu vas faire pendant les prochaines 24 heures.

Prends le temps de dormir

Si tu croyais que j’allais te dire de travailler jusqu’à 3 heures du matin chaque jour pour arriver à en finir avec ta fin de session, détrompe-toi (tu peux continuer à lire, je ne te ferai pas la morale). Je fais partie de celle qui croit qu’une bonne nuit de sommeil aide à faire des miracles dans la journée (est-ce que je suis mon conseil? Hum, une autre question?). Je sais par expérience que ça ne donne absolument rien de rester éveillée jusqu’à pas d’heure avec trop de caféine dans le corps, même si parfois, quand on est trop à la dernière minute, on n’a pas le choix.

large (3).jpg

Parlant de dernière minute, essaye donc de ne pas commencer ton travail de 10 pages la veille de la remise (hey, je te vois, devant ton ordinateur en train de te questionner, en train de te dire que personne n’est assez fou pour faire ça. Plus que tu ne le penses ma chère, plus que tu ne le penses… – lire ici « moi » -). Bref, arrange-toi pour avoir plus de 4 heures de sommeil par nuit. Tu peux y arriver en ayant une routine du soir, en préparant tes choses pour le lendemain (tu pourras donc te lever plus tard, quel génie je suis!). T’as amplement le droit de te reposer entre un party (party j’ai dit? Qui fait ça à l’université le party? Je m’égare…), 12 examens, 8 travaux, 5 soirées de filles et quelques coloriages de mandala (ahhh avoue que ça passe le temps dans les cours…).

Le gym

Capture.PNGUne chose que j’ai apprise cette session-ci c’est bien que j’ai besoin de faire du sport pour me sortir tous les parasites de ma tête. – C’est l’heure de l’anecdote personnelle, celles qui commencent toujours par « ma vie a changé depuis… ». – Bon. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’elle a totalement changé, mais ça aide quand même. J’ai commencé à être une adepte du gym (ben oui, j’ai plein de leggings de sports différents et j’ai trop de chandails qui ne servent que lorsque je m’entraîne, shame on me) et je ne pourrais maintenant plus reculer au moment où je faisais la fainéante pendant des semaines à me dire que le sport « ben c’est pas pour moi! ». Hey. Really girl? Le sport c’est pour tout le monde. Pour ta fin de session, l’utilité de faire du sport entre dans la catégorie « j’essaie de réduire mon stress ». Si tu crois que tu es une personne zen qui ne connait pas le mot « stress », je suis désolée de te l’apprendre, mais il y a de fortes chances que tu en ressentes à un certain niveau à un moment donné, que tu le veuilles ou non. Faire du sport que ce soit au gym, un sport d’équipe, peu importe ce qui t’intéresse, ça permet à ton petit cerveau en surcharge de respirer un peu, de changer d’air, de penser à autre chose qu’au cours de philosophie, ça lui permet de se centrer juste sur ton petit corps à toi pour un moment. Et c’est prouvé (quelque part dans les Internets) que faire du sport réduit le stress. Je peux te garantir que oui,  c’est une méthode très efficace et ça te permet même de mieux dormir. Que veux-tu de plus, fille!

Ne surtout pas abandonner!

J’espère que tu ne t’attendais pas à des conseils miraculeux dans cet article, parce qu’en fait, il n’y en aura jamais. J’ai longtemps cherché à être on top of my things pour ne pas avoir envie de pleurer dans un bain Lush avec trop de chocolat en me répétant que l’école ne vaut pas la peine et que je ne passerai pas à travers la fin de la session. Pourtant, les seuls trucs qui peuvent bien fonctionner est d’être organisée au minimum, prendre du temps pour soi et ne pas perdre de vu qu’on va survivre sans aucun doute. N’oublie jamais pourquoi tu fais tout ça, le but que tu t’es donné, le métier que tu veux faire (hey sortez les violons, c’est presque émouvant) et pourquoi tu te donnes la peine de faire toutes ces choses qui, en fin de compte, t’écœurent un peu trop. Bonne fin de session, que la force soit avec toi…

14218020_950922361684686_2082317880_nJessica xoxo

Publié par La Petite Simpliste

Fondatrice et rédactrice du blogue

4 commentaires sur « Gère ta fin de session comme un(e) pro! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :