Dis-moi que je serai ta prochaine

Par Suzie
lps12

 

Je ne sais pas pourquoi, mais dans ma tête, toutes les choses de la vie ont une durée. Les choses débarquent dans nos vies pour y faire un passage et parfois pour y laisser leurs traces. Parfois pour creuser quelques trous et laisser un peu de leurs blessures à l’intérieur et parfois, certaines choses passent en un coup de vent mais ont le temps de réparer le chemin tout dévasté. Certaines choses débarquent et repartent. Certaines choses arrivent et s’installent.

Mais pour combien de temps? On ne s’installe jamais sans laisser sa valise bien loin.

C’est peut-être parce que je déteste la routine que je crois fermement que les choses sont là pour bouger. Dans ma tête – et peut-être dans celles des autres – il n’y a rien qui est créer pour durer toute une vie. De nos jours, les choses sont produites en grosses quantités mais les standards de qualités ont baissés. C’est brisé? Ben là, on ne va certainement pas perdre de temps à envoyer la chose se faire réparer. Ben non, arrête voyons! On va te l’échanger, anyway, tu l’avais prit toi, la garantie prolongée.

Que l’on parle de bien matériel ou qu’on déblatère sur notre côté relationnel, j’ai toujours dans mes pensées que les choses arrivent dans nos vies avec une date d’échéance ou même avec une date de préemption. Comment faire pour créer quelque chose où l’on est certain qu’il ne va pas nous lâcher en plein dans les mains demain?

Peut-être parce qu’on m’a vite ouvert les yeux parfois sans que je le vois venir, lorsque je donnais ma confiance sur un plateau d’argent avec les yeux fermés et soudés. Peut-être parce qu’une fois, une bonne amie à moi m’a dit que le bien vient toujours avec le mal. Comme si on ne pouvait pas se procurer que la moitié de ce duo-pack. Un peu comme le shampoing et le revitalisant, ils s’aiment bien mais ils sont contraire et pourtant, refuse de faire leur travail l’un sans l’autre. Est-ce possible du moins d’essayer d’acheter le bon, sans le mal? Si jamais je change d’idée, il y a une possibilité de me procurer la garantie prolongée?

M’semble que je me sentirais plus protégée.

Je n’aime pas trop te dire que j’y crois à l’amour pour toute une vie et ce, même si ça te fait mal et que ça ne fait pas de sens quand je souffle ces mots. Pi je te comprends.

006.JPG

C’est moi qui est un peu trop réaliste et pas assez fantaisiste. J’suis peut-être un peu même égoïste.

Parce que moi, je suis ta première. Ta première vraie amoureuse, la première que tu aimes autant. Ben en tous cas, c’est ce que tu me dis. Pi c’est bien mieux d’être vrai mon petit, parce que tout le monde va le savoir si tu as dit le contraire à tes amis. Du moins, ceux qui auront lit.

Mais en même temps, j’aurais préféré que tu caresses les cheveux d’une autre fille avant les miens. Que tu prononces les mots doux et crucial à une autre qui t’aurais fait rire et pleurer, mais avant moi. Tout simplement parce que j’ai de la misère à croire que la première relation ne pourra jamais prendre fin. C’est comme si c’était une pratique, avant de trouver celle que tu souhaites vraiment avoir. Sinon, comment fais-tu pour le savoir? Tu n’as jamais pu trier ce que tu veux d’une relation mais surtout, ce que tu ne veux plus.

Pi là ben, tu me dis que ça pas de sens ce que je dis et tu ris un peu. Je pense probablement un peu trop pour toi, c’est normal, je suis une fille mon amour. Une fille ça pense beaucoup. Une fille ça s’imagine beaucoup de choses inutiles aussi. Une fille, même derrière ses rires, ça ravale ses larmes parfois. Et tout ça, bien souvent, ça passe sous le silence et sans image.

Pi là ben, tu me dis que je suis ta première et ta dernière. Que si on se laissait tu refuserais d’en aimer un autre. Et après ces mots, souvent je te regarde et je pars à rire et on change de sujet. Parce que mes questionnements sont lourds, mais ils sont là parce que je veux qu’il vivre et revivre encore, notre amour.

giphy

Fack tout ça pour te dire que, j’espère que je ne suis pas juste en train de t’enseigner. De te préparer à devenir un meilleur garçon, un meilleur amoureux à chaque jour pour en faire profiter ta prochaine.

N’abandonne pas d’essayer de me convaincre que ça se peut un amour qui dure toujours. Je vais finir par le croire, et t’inquiète, je te laisserai savoir.

Et si jamais ce jour n’arrive pas… Peux-tu me promettre que chaque fois que je m’en ferai un peu trop pour rien, tu me diras que oui, probablement qu’un jour tu en aimeras une autre fille et qu’il y aura toujours une prochaine qui suit la prochaine.

Mais STP mon amour, dit-moi que, toutes ces prochaines, elles sont moi.

IMG_9292.jpgsuzie-xox1

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s