Il faut savoir attendre

Ouf! Il me semble que ça fait une éternité que je ne me suis pas assise devant mon ordinateur pour écrire une bulle qui me passait au cerveau ou simplement pour évacuer. Parce que vous savez, l’écriture est une porte de sortie irremplaçable pour moi. Ça me fait toujours un grand bien de coucher mes mots sur du papier ou sur un clavier.
Dernièrement, ma vie a fait un 360. Beaucoup de choses ont changées rapidement. Certaines m’avaient mise au courant qu’elles tourneraient le vent de ma vie, certaines étaient prévisibles mais… je n’aurais pas gagée mon civic 2002! Et puis certaines d’entre elles, ces choses, sont débarquées, sans cogner, comme une armée ou une attaque terroriste dans ma petite vie assez rangée et bien sûr, elles ne m’avaient pas appelé avant pour me dire de me préparer et que je serais mieux – pour moi et ma santé mentale – de m’assurer que je suis bien armée jusqu’aux dents.
Ces choses… pour le bien? Pour le mal? Oh, je ne peux vous dire. Ça, on le verra!
Mais, je suis toujours confiante envers la vie et j’espère et enfin, je crois que c’est pour le bien de ma tête et de mon corps que les changements sont venus à moi. Et puis souvent, quand les choses tournent moins rond, je me console en me disant que je n’ai pas atteint le pire. Qu’il y a simplement des journées comme ça, durant laquelle je resterais bien couchée en petite boule dans le fond de mon lit ou que je voudrais seulement disparaître sur la même île que le gars dans le film Seul au monde. Mais vous savez, la vie est parsemée de petite misère et il ne faut pas trop s’en faire! Il n’y a rien dont on ne guérit pas.
Il y a quelque chose à laquelle je pensais depuis au moins un an. Non, ce n’est pas la naissance de LPS! Sans tout vous dévoiler, je pourrais vous guider en vous disant que cette chose en est une qui occupe une très grande place dans notre vie. Toujours en parlant de cette dite chose, je pourrais aussi vous dire que, si nous ne l’aimons pas dès la première journée, nous ne l’aimerons jamais. Tu peux essayer tant que tu veux, de revirer les situations de bord et puis encore de l’autre bord, l’essayer d’une autre manière, avec d’autres gens…Honnêtement et par expérience, je pense que si ce n’est pas un coup de foudre qui te déchire le corps au premier contact, tu ne la connaîtras jamais cette foudre.
Et à notre âge, on veut la vivre et revivre encore cette foudre. Ce coup. Ce coup de foudre.
Photo | Audrina Cardinal
Parfois, les changements font peur. C’est normal car c’est un risque à prendre. On analyse, on se pense prêt et oh, finalement nous l’étions pas tant que ça. Alors on reste dans notre petite zone de confort. Cette zone qui n’a rien d’excitant et de motivant mais qui nous apporte une sécurité. Une sécurité envers la peur. Vous savez, la peur d’aller voir ailleurs.
Ne vous arrêtez pas là. Si nous sommes pas prêts maintenant, nous le serons quand? Jamais. Nous n’avons pas à attendre un bon matin et se dire : voyons, le kit  »je suis prêt c’est aujourd’hui que ça se passe mon homme » n’est pas encore dans ma boîte au lettre? Nah. Il faut le saisir ce  »être prêt ». Les opportunités non pensées arrivent parfois par surprise, ça oui, mais justement, c’est de ça dont je parle. Ce sont les portes qui s’ouvrent grand devant nous dans laquelle nous devons entrer. Ce sont les opportunités qui nous sont mis devant les yeux qu’il faut saisir.
Les simplistes, je sais, c’est un peu agace effectivement comme texte. Je ne peux malheureusement pas tout dévoiler maintenant mais une chose est certaine; ce texte représente ma tête en entier depuis des jours et des nuits. Toutes les idées et les émotions qui y passent. Et puis vous savez quoi? Au fond, le changement, ça fait tellement de bien. Pour ce qui est de moi, je me sens revivre à nouveau. Je me sens en amour avec ma vie à nouveau. Mais j’ai pris le risque de sauter en bas d’un avion et ce, sans même savoir si mon parachute fonctionnait réellement.
Et là…je crois qu’il est en train de se déployer. Alors là, oui je suis heureuse d’avoir pris le risque. De belles chances et opportunités se présente à moi comme sur un plateau d’argent. Les bonnes choses savent se faire attendre. Il faut être patient et ne pas tout demander à la vie en même temps. Je vous dirais même que, c’est souvent quand on s’y attend le moins qu’elles arrivent.
Et n’oubliez pas que ces chances, elles sont comme les opportunités : il faut parfois courir un peu après pour les saisir. Mais un coup qu’on les a attrapées dans notre filet, on se dit que notre petit monde à nous est presque parfait!
Oh et, pour terminer, je vous garde en suspense en vous disant que très bientôt… il y aura, sur ce blogue, beaucoup de nouveau!
On se rejase de tout ça bien ok?
Allez les simplistes, bonne soirée! (Jeudredi, right?)

S. xox

Photo | Audrina Cardinal
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s