Ste-Catherine, t’auras eu ma peau!

Bon alors voilà. Nous sommes le 25 novembre et j’ai 25 ans. Je suis toujours célibataire.
Maudite Ste-Catherine, t’auras eu ma peau. Tu viens de me classer dans les vieilles filles.
En fait, pour être classé dans  »vieille fille » selon la Ste-Catherine, c’est que tu n’es pas encore mariée à tes 25 ans. J’y suis allée un peu plus smooth en utilisant le mot célibataire.
Selon la légende urbaine, on dit qu’il y a très longtemps, il y aurait eu une femme du nom de Catherine qui aurait été exécutée vers l’an 307 pour avoir refusé de se marier à un empereur romain, Maxence. Au XIIe siècle, on exposait sa statue dans les églises de Paris et le malheureux 25 novembre de chaque année, on déposait une coiffe sur sa tête. Habituellement, c’était la plus âgée des jeunes filles (qui devenait probablement le mouton noir du village) qui se sacrifiait et qui se préparait à vivre la honte de sa vie en allant déposer la dite chose sur la statue. Et par la suite… Ces pauvres femmes abandonnées par la race masculine se coiffaient d’un bonnet en papier. Tsé, question de ne vraiment pas passer inaperçues!
Ça jouait dur quand même dans le temps quand je regarde ça. Si malheureusement, à 25 ans tu n’étais pas encore mariée, tu étais véritablement la vieille fille de ton village. Parce que tsé, c’est clair que 25 ans c’est vieux là. Oufly, le moins que je puisse dire c’est que même si on niaise encore un peu avec cette  »fête » (si on peut appeler ça de même!) une maudite chance que la règle ne s’applique plus. Parce que non seulement je ne serais plus bonne à rien, mais il y aurait une maudite gang qui ne servirait plus à grand chose aussi!
La société évolue, une chance. Probablement que si nous étions encore à cette époque, en ce 25 novembre, je serais couchée à quelque part en petite boule loin de toute lumière susceptible d’indiquer l’endroit auquel je me trouve et en bonne compagnie – probablement un chat. Parce qu’on le sait, si t’es vieille fille, tu as automatiquement un chat tsé. J’haï les chats. Imaginez. Moi, vieille fille pour le reste de mes jours + un chat. Désespoir total.
Si je me fie à mes petites recherches faites sur Internet concernant la Ste-Catherine (ouais, j’ai vraiment regardé ça… Ben là, c’est normal non?! haha) on dit que la fête se célèbre de différente manière à travers le monde et peut également avoir une signification différente.
Oh my god. J’ai peur, sérieusement. Ces pauvres victimes de la Ste-Catherine ne semblaient plus avoir espoir en la vie et en leur futur selon Wikipédia. On dit qu’en France, la fête était l’occasion pour les pauvres femmes célibataires de prier pour avoir un mari (ing!) et pour célébrer les Catherinettes, c’est-à-dire, les femmes ayant atteint le très vieil âge de 25 ans (sh*t!) sans être mariées. Deux types de prières étaient alors pratiquées selon l’âge de la femme. Avant d’avoir 25 ans et après 25 ans. Non mais… êtes-vous prêtes?
Avant d’atteindre l’âge de 25 ans :
Donnez-moi, seigneur, un mari de bon lieu! 
Qu’il soit doux, opulent, libéral et agréable!
 
Et si par malheur l’objectif souhaité n’était pas encore atteint lors du jour crucial de vos 25 ans, vous auriez probablement récité en boucle cette prière :
Seigneur, un qui soit supportable, ou qui, parmi le monde, au moins puisse passer!
 
Nous pouvons remarquer ici que les femmes étaient donc prêtes à se contenter de peu… Pas le droit à une certaine sélection, ça nous prend un mari pi vite appart de ça! Au fond, ce que ça veut dire, c’est qu’en autant que le candidat potentiel n’avait pas l’air du bossu de Notre-Dame, il saurait faire l’affaire!
Pauvres femmes… Je n’aurais pas aimé vivre au Xe siècle, croyez-moi!
Et si on regarde de notre côté, au Canada et plus particulièrement au Québec, on dit simplement que la Ste-Catherine était une fête particulière pour les  »vieilles filles », c’est-à-dire les femmes de plus de 25 ans n’ayant pas encore de petit mari. Non seulement ces femmes devaient avoir honte de ne pas avoir été pêchée par un homme, mais en plus, elles s’affichaient en tant que célibataire en portant un drôle de chapeau sur la tête. Pas certaine qu’elles se donnaient une chance en portant cet horrible chose servant de chapeau sur la tête…
Alors les filles, si en lisant cet article vous êtes toujours célibataire, il vous reste encore quelques minutes pour aller sur tinder et choisir le premier dude ayant l’air d’un minimum de  »quelque chose » pour ne pas vous faire classer dans les vieilles filles et pour ne pas être dans l’obligation d’échanger votre belle petite tuque pour un petit bonnet en papier.
Bonne chance! Je vous laisse, je dois faire vite pour me trouver un mari, moi aussi!

S. xox

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s