Tu as deux choix : de la brique ou de la paille?

Je viens d’une famille normale. Une cristi de bonne famille par exemple. Comme la majorité d’entre vous, j’ai deux parents. Deux parents qui sont encore ensemble, contrairement à vous, peut-être. J’ai aussi une grande sœur et un petit frère. Mes parents sont mariés depuis, je ne sais plus combien d’années, mais trop pour que je les compte. Ma sœur est mariée aussi et a 3 enfants. Moi pi mon frère ben, on n’a pas d’enfants pis on n’est pas mariés. Oh, pi disons-le, on est loin d’être rendu là aussi. Je vais le dire, je viens du genre de famille dont tu ne t’écartes pas trop et que tu rentres un peu dans le moule, idéalement.

Quand j’étais plus jeune, 25 ans c’était loin et vieux pas mal. À 25 ans, j’allais avoir ma carrière de rêve d’établie, une belle grosse maison, un mari qui m’aime pour la vie et 3-4 enfants. C’était ça le plan initial. C’était supposée être ça ma vie, quand j’avais 10 ans. Pas besoin de vous dire que ma vie actuelle ne ressemble pas à ça du tout. Pis vous aussi, je suis pas mal certaine.

Nop. J’habite à Limoilou, dans un appart trop grand pour moi seule, avec des murs trop blancs et sans décorations. Mon pot de fines herbes planté sur mon balcon est pas mal la seule autre source de vie appart moi. J’ai une coloc qui passe une fois de temps en temps, pour voir si j’y suis toujours probablement 🙂 (Salut Amé, je rigole!). Je n’ai aucun enfant encore, et ce n’est pas dans mes prochains plans. Je n’ai pas de mari, mais ça, ça me stress pas. Sinon, au moins, j’ai une carrière depuis 4 ans. Je m’accroche souvent à celle-ci.

Je te raconte mon histoire pour que tu vois que t’es pas seul(e). T’es pas le ou la seul(e) qui n’est pas devenu astronaute comme tu rêvais ou que ses plans semblent avoir foutu le camp. La majorité d’entre nous sont comme ça. Pis sais-tu quoi? C’est tellement correct de même. À bien y penser, j’aurais pas tant envie à 25 ans de gérer une maison et une famille complète. Je n’ai pas envie de rentrer dans la conformité à ce point. Je n’attends pas après ça. Sais-tu quoi? J’en suis heureuse comme ça. Les personnes heureuses dans la vie sont souvent celles qui n’attendent rien. Anyway, quand ça arrive, c’est par surprise, bien plus excitant non?

Imagine si ta vie devait se dérouler comme si tu l’avais écrit à l’avance. God que ce serait plate. Un beau grand chemin dessiné devant toi, sans avoir le droit de faire fausse route. J’appellerais ça : la zone de confort. Étant une fille très active et passionnée, la routine me tue. S’il n’y a pas de ‘’chalenge’’ ou de vagues, tu me perds complètement. Il y en a une tonne de fille comme moi et il y a celles qui préfèrent la certitude. Et c’est correct aussi. C’est cool de toujours savoir ou presque ou tu t’en va avec tout ça, mais ça ne fait pas souvent sortir ton côté débrouillard. C’est ce que j’aime d’avoir un côté random, un peu trop relax parfois, sortir de ma zone de confort.

Quand tu te retrouves seule dans la vingtaine après quelques années en couple ça change la donne. Avoir un homme dans ton appart qui fait à peu près tout de manuel, ça aide, on va se le dire. Mais quand les choses ne fonctionnent plus et que tu te retrouves seul avec toi-même, ça aide encore plus. Je me trouve choyée d’avoir fait mes choix, de les assumer pleinement aussi. Il est possible que je lâche un gros ‘’ tabarrrrrrrrrrr’’ quand j’ai 5 sacs d’épiceries à rentrer seul dans mon appart. Et puis après? Je suis la personne la plus loyale dans ma vie, je sais que je peux compter sur moi-même maintenant. J’adore ça, c’est ce qui me permet d’attendre après rien dans la vie, justement.

Desfois je regarde ma vaisselle qui est sur le comptoir et je me dis : aweille ma Suzie, lève-toi et clanche ça! Et il y a d’autres moments que je me dis : so what, la vaisselle? Il y a (presque) juste moi qui la vois. Pis aujourd’hui ben, je te garantit qu’elle va rester là. Vous voyez ici l’avantage de mener sa vie seule? 😉 J’exagère à peine.

Sans compter le fait que je sors et je rentre quand je veux. Je peux même me faire cuire des pizza pochettesà 4h du matin sans déranger personne. Et si j’ai le goût de les manger dans mon lit ben, je vais le faire. Il n’y a personne pour me dire : tu l’échappes avec ta pizza pochette dans le lit. Un autre bon côté quoi!

Avoue que tu te retrouves un peu dans mon texte, jeune-fille-un-peu-mêlée-par-bout. Je sais que tu vies pour tes vendredi soir et que tu détestes tes dimanches après-midi souvent trop nostalgiques. Mais sais-tu quoi? Toutes ces petites choses nous permettent de devenir des vraies guerrières, qui se connaissent et qui savent ce qu’elles veulent, ou ce qu’elles ne veulent plus dans leur vie. Il y a des moments plus rought quand on se sent seule, c’est certain. Le bon côté de la chose est que tu n’as pas à te sentir mal de penser, pour une fois, juste à toi. Que ça te passe dix pieds par-dessus la tête si tu as envie de te lever à midi et de passer la journée en pyjama à flatter ton chat et manger le pot de crème glacée au complet.

briqueoupaille.PNG

Et puis un jour (ou après une bouteille de vino), vient la prise de conscience de l’état de ta vie. Deux choix s’offrent à toi. Tu peux soit accélérer et forcer les choses pour atteindre tes objectifs plus rapidement. Tu peux te faire un chum sur le side, que t’aime ben mais que tsé, ce n’était pas celui que tu t’imaginais et faire des enfants avec. Le reste s’enchaînera mais ton bonheur un peu trop pré-fabriqué n’est pas garantie à vie. Mais si tu as besoin d’un essentiel comme celui-là à court terme, go for it fille. Sinon, l’autre choix est autant à risque mais peut-être plus concluant comme but dans la vie, qui devrait simplement d’être heureuse. Tu peux continuer d’attendre, faire ta vie comme bon te semble et attendre ‘’the one’’ qui te convaincra de vivre toutes ces belles choses-là. Cette sorte de bonheur risque plus d’être à long terme. Par contre, la file d’attente peu être longue pas mal. Si tu choisis comme moi, le 2e choix, ben en attendant il y a toujours tes chumettes qui peuvent combler ce ‘’manque’’ (si on peut dire) d’amour. Profites-en dont, pendant que t’es jeune pour sortir autant de soirs par semaine que tu veux, voyager, connaître des gens, te trouver des passions et faire place à la zenitude. Ce sont des choses qui te resteront toute ta vie. Pense à toi, il n’y a pas de mal à ça. Bâtît ta vie avec quelque chose de beau et de fort. Quand tu tomberas sur ‘’the one’’ qui méritera toutes ces choses que tu as bâtît seule au travers des années et bien faites-en un package deal ensemble. Normalement, il devrait être assez fort pour résister à bien des tempêtes, parce que vous avez pris le temps de construire tout ça en brique au lieu de la paille, qui était beaucoup moins cher et plus accessible à l’autre époque.

La brique c’est plus cher sur le coup et plus long à faire, c’est vrai. Pour ma part, j’ai choisi de commencer à mettre mon argent de côté pour pouvoir acheter celle que je veux vraiment au lieu d’attendre celle à rabais dans la circulaire et de me contenter que de celle-ci, pour sauver de l’argent et du temps. Pis toi, tu choisi quoi?

S. xox

Publié par La Petite Simpliste

Fondatrice et rédactrice du blogue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :