La p’tite tape dans le dos

Ma sœur, cet article t’est dédié.

On dit souvent que ce sont les personnes les plus souriantes qui sont les plus tristes. Que ce sont les gens qui sont toujours prêts à aider les autres qui ont le plus besoin d’écoute et d’une petite tape dans le dos.

Je n’aurais su dire mieux.

Je suis le genre de personne qui est attentionnée. Peut-être trop parfois. Non pas nécessairement par le fait que je vais toujours arriver chez toi avec mon vieu ‘’cadeau d’hôtesse ‘’ ou que je crie ben fort dans le bar :shoooooooter, c’est ma tournée! Parce que oui ça m’arrive, mais pour moi, ça reste du matériel. Je préfère, et de loin, te proposer mon oreille pour te libérer de tes petits démons ou que tu me raconte ta BA de la journée ou bien TA bonne nouvelle. Parce que pour moi, c’est ça la générosité. Être là pour son entourage. Être là pour ses amis, pour ses collègues, pour sa sœur, pour sa mère ou son père, mais aussi pour ton frère, pour le commis du Couche-Tard s’il a le cœur gros et même pour ton poisson rouge s’il le faut.

J’essaie, du mieux que je peux, offrir ma présence aux plus de gens possible et du fait même, leur raccrocher leur petit sourire disparu.

Mais ce matin, c’est moi qui avait besoin d’une tape dans le dos et me faire dire : Ça va aller.

Sans trop savoir pourquoi, j’ai eu l’impression que tout était lourd, que je mettais tout dans le même panier, bref, que j’étais pogné dans un one way.

Tout va trop vite, ou pas assez. L’argent ne fait pas le bonheur, mais t’es quand même plus à l’aise dans unsuit que dans une poche de jute.

Heureusement, en vieillissant, j’ai appris à gérer ma tête et à ne pas trop capoter et tout lancer en l’air quand les choses vont mal.

Dans le fond, les choses ne vont pas si mal. Juste de la vieille fatigue accumulée et des yeux plutôt cernés. Beaucoup de choses sont arrivées dans ma vie dernièrement. Des bonnes nouvelles, des amies enceintes (allô les filles!), des mérites au travail et le lancement de mon petit blogue…Mais certaines choses et personnes ont quittés ma vie également. On doit en faire le deuil pour mieux avancer et se réaliser, même si ce n’est pas toujours facile. Il y a des nuits d’insomnies, durant lesquelles je me vire le cerveau de bord tellement je pense et que j’essaie de trouver des solutions miracles ou même d’améliorer des choses (de là les yeux cernés)…Mais je me dis que le soleil brille toujours dehors et que même si je me torture ou pas, que la vie est encore belle, malgré qu’elle semblait manquer de couleur ce matin.

Alors là, étant donné mon mood vraiment plate, j’ai pogné les nerfs, pour n’importe quoi après ma sœur, qui est une personne si douce et qui était loin de mériter ça. Et la elle m’a dit : ce n’était pas pour te faire de la peine et j’espère que demain ça ira mieux… Et c’est là que je me suis dit, wooooo ma Suzie, gère tes émotions et malgré le fait qu’aujourd’hui ça feel moyen, gratte ton fond de tiroir de bureau s’il le faut pour trouver une petite dose de positif à mettre dans ton café (parce que le cognac au bureau c’est pas encore permis) plutôt que de boire du négatif. C’est ce que j’ai fait. Ma journée va mieux. Je te remercie, ma sœur. (J’ai juste mit du lait dans mon café ce matin, j’te jure).

Faut admettre que la vingtaine n’est pas la période dans laquelle la ligne de ta vie sera la plus droite. Elle sera probablement tracée de croches pi de ronds. On se cherche, on pense se trouver, on se perd, puis on se cherche à nouveau. On aime, on se déchire, on oublie, on travaille sur nous et sur notre avenir, on essaie fort de faire sa place et on tombe souvent à pleine face. Parfois on construit et en un coup de vent tout se démolit. Mais le beau là-dedans, c’est de te dire que tu t’es peut-être trompé et planté 10 fois, mais tu t’es levé et t’as remonté ta petite face un peu amochée au moins 11 fois. Le courage et la persévérance te forme une armure pour le reste de ta vie.

Tout ça pour dire que, même si je le laisse pas paraitre, desfois, ça me fait du bien à moi aussi de me faire dire que les choses vont se replacer, que je vais être correct, que c’est pas grave et que la vie est terriblement le fun malgré tout. Même si plus souvent qu’autrement, je cache derrière mon sourire mes petits restes de tristesses et d’incertitudes pour pouvoir mieux te remonter le moral. Parce que déprimer à deux ben, c’est long longtemps.

Finalement, en ce beau mercredi matin, je me suis dit qu’il y a ces nuits d’insomnies… mais qu’il y a aussi ces matins ensoleillés qui valent la peine de se lever du bon pied et de se souhaiter à soi-même une bonne journée.

Pi toi mon ami, comment vas-tu aujourd’hui? C’est important de le demander, mais encore plus d’écouter la réponse. Soit attentif aux autres. C’est le plus gros cadeau que tu peux offrir.

C’est beau de vouloir semer le bonheur autour de toi. Mais ne t’oublie pas. Tu es la personne la plus loyale que tu auras dans ta vie. C’est ce que je tente de m’apprendre depuis des années. De toute manière, commey disent, avant de vouloir rendre les autres heureux, faut d’abord trouver son propre bonheur.

Allez, bonne journée!

S. xox

 

https://lpscrew.wordpress.com/style-de-vie/la-ptite-vie/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s